SEL

Les Concasseurs
Mathieu Lautrédoux
Sylvain Descazot

Printemps 2019

Noirmoutier / Nantes

SEL
résidence sur un marais salant
à l’île de Noirmoutier.

Les concasseurs Sylvain Descazot & Mathieu Lautrédoux, artistes pluridisciplinaires d’origine bretonne, expérimentent les matières organiques et minérales pour créer des œuvres sérigraphiées et des objets utilitaires.

Pour l’exposition SEL, nous leur avons proposé un temps de résidence, sur les marais salants de Julien Borgnis Desbordes, membre de l’équipe MIRA.
Du 4 au 14 Mars, les créateurs explorateurs interrogent les minéraux et végétaux, éléments du marais, avec sensibilité et empirisme, pour extraire la poésie substantielle de cet espace naturel.

Pendant la résidence, un espace est installé pour Sylvain et Mathieu dans l’atelier de Julien, le marais et son environnement constituant leur terrain de travail.
À cette période de l’année, l’activité du saunier reprend. Au mois de mars, Julien commence le nettoyage de la saline, façonne les chemins, opération qui dure trois mois. La vingtaine d’œillets est nettoyée des algues et de la sédimentation accumulées pendant l’hiver, afin de retrouver un fond argileux propice à l’évaporation.
Les premières récoltes de sel commencent au mois de juin lorsque les éléments Soleil et Vent en décident.
Le trio se forme et plusieurs échanges s’opèrent entre le saunier et les artistes, dans une ambiance chaleureuse et créative.

exposition SEL

” Arpenter, Repérer, Ponctionner, Géolocaliser, Concasser, Sérigraphier, Archiver, Construire.

Nous parlons des lieux, zones, régions, villes ou contrées de manière subjective et sensible. Nous animons une notion intuitive face à la matière dure ou molle, résistante ou pétrissable, imaginaire. Là, où la pédologie inscrit un protocole de recherche d’informations, nous inscrivons une subjectivité. Au travers d’un même travail de cartographie, de recensement et une rigueur d’exécution, nous cherchons à révéler l’image poétique de la matière.
Le changement d’état, l’acte collectif et le présent comme outil de mesure nous permettent d’appréhender l’environnement et sa composition. D’une matière brute nous développons notre travail jusqu’à la construction archaïque d’objets utilitaires. »

” À 2 m sous le niveau de la mer, se trouve un marais salant, un lieu de travail et de temps, de calme et d’actions.

 Nous y avons partagé un temps avec Jul, saunier, qui depuis 6 ans exploite cet hectare de savoir, d’argile et d’eau de mer. Outre les temps de déambulation au milieu de tous ces lieux creusés par les hommes et surveillés par les oiseaux, nous cherchons à parler d’un métier du présent, dessinant le paysage tout en le respectant “

Pendant la résidence, la violoncelliste Juliette Divry se prête au jeu de l’improvisation sur le marais. Elle est mise en scène et filmée par Les Concasseurs.

Atelier Arcam Glass

La restitution de le résidence se composent d’œuvres graphiques créées à partir des éléments minéraux et végétaux du marais, des pièces de verre soufflées à Vertou à l’atelier Arcam glass de Simon Muller, des pièces en bois brûlées et d’un miroir sablé conçus en résonance avec les tonalités de couleurs et les caractéristiques plastiques du marais.
Des prototypes sont en cours en recherche et continue à nourrir cette collaboration.

Les Concasseurs

Mathieu Lautrédoux, est né á Quimper en 1981, il étudie á l École National Supérieure d’Architecture de Nantes, puis en communication visuel à l’École de recherche graphique á Bruxelles. Il complète ses études par une formation en sérigraphie á l École Royale des Beaux Arts de Bruxelles.
Passionné de musique, Mathieu co-fonde Force Béton avec Benjamin Boré en 2006 à Nantes. Il fonde Les Editions Mémoires à Bruxelles où il vit en résonance avec le travail des Concasseurs, une lecture à la fois visuelle et sonore sur un territoire.

Sylvain Descazot est né à Vitré en 1983, il étudie à l’Ecole des Beaux Arts de Rennes, il se spécialise en Design en 2006 et 2008. De 2006 à 2012, il est l’ assistant du plasticen Veit Stratmann. En 2011 et 2012, Sylvain part en nouvelle Zélande travailler dans le studio de l’ artiste designer David Trubridge. Il fonde le Caillou résidence, lieu d’acceuil et de création pour les arts graphiques et les arts vivants, à Ploeuc où il vit en Bretagne