— septembre 2020

Metamorphosis
Pauline Dufour

Performance
VR

Laetitia Velma
au piano

Metamorphosis performance VR

Depuis 2017, Pauline Dufour développe des environnements graphiques à l’aide de la VR Tilt Brush, une application qui permet de dessiner et peindre en 3D, à l’intérieur même de la composition. Après avoir créé son œuvre en VR, l’artiste l’active au cours de performances dansées : elle choisit ensuite des captures d’images à l’intérieur de ce paysage immersif virtuel, à l’aide du Logiciel Unreal, qui permet d’insérer une caméra à l’intérieur du dessin. Elle fait enfin imprimer sur Fine Art ces fragments de réalité intangible, pour retrouver le côté très plastique et physique du dessin sur support papier texturé. Trois impressions sont visibles à l’espace Mira, ainsi qu’une vidéo, trace de répétition. De plus, l’artiste proposera au public plusieurs temps de performance. Ils se feront sur les Gymnopédies d’Erik Satie, série de trois variantes de valses lentes inspirées des danses rituelles exécutées à Sparte, lors de fêtes religieuses, du temps de la Grèce antique : une nouvelle occasion pour Pauline Dufour d’allier un passé très ancien à une technologie de pointe, un temps suspendu où le corps fusionne avec le dessin.

Performance Métamorphosis

Une pièce dessinée en réalité virtuelle où se superposent danse, dessin et outil numérique pour créer une performance pluridisciplinaire.
Pour cette performance, Pauline Dufour est accompagnée en directe par la pianiste et compositrice Laetitia Velma, qui interpréta, la Gymnopédie N°1 suivi d’une création musicale au piano.

Le 17 septembre 2020 à 20h à l’espace MIRA.

exposition metamorphosis

“Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam”

minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit. Lorem ipsum accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

Le réalisateur Christoph Shwaiger de Tapio Films a réalisé un film sur la performance VR de l’artiste Pauline Dufour, accompagné du photographe Pierre Baëlen.

Tapio Films
Pierre Baëlen

Série Metamorphosis 1 / composée de 30 visuels extraite de la pièce VR / tirage Fine Art sur papier Bright Wight 310 gr / 20 exemplaires / 70 x 50 cm

disponible

Pauline Dufour

L’artiste Pauline Dufour dévoile dans ses dessins des paysages oniriques d’une réalité troublante. De ses compositions se dégage une atmosphère apaisante et la pureté des lignes déploie des perspectives qui nous transportent.
Elle puise son inspiration dans l’architecture, la végétation luxuriante, et un puissant imaginaire.
Pauline travaille de manière instinctive, guidée par la sensualité du trait sur le papier, par la répétition des gestes en écho à sa passion pour la danse. Désirant réunir les deux disciplines, elle a trouvé dans la pratique du dessin VR (Réalité Virtuelle) une nouvelle liberté d’expression. Équipée de capteurs et d’un casque, l’artiste plonge dans une autre dimension et poursuit la création de nouveaux horizons.

Pauline est diplômée de l’école HEAR.

Laetitia Velma

« Les chansons de Laetitia Velma viennent de loin. Elles ne sont pas de celles qui déboulent un matin, venues de nulle part. Il aura fallu à leur créatrice un long travail de maturation pour parvenir jusqu’à elles, et les faire exister… un premier album, “Les Eaux Profondes”, voit le jour en 2011, sous le double parrainage de Cali, qui lui ouvre les portes de sa structure (BCBA/Wagram), et le mien. Après avoir commandé à Laetitia deux compositions pour mon album “L’Horizon”, j’ai arrangé et produit son album à Bruxelles en compagnie de quelques fines épées de la scène pop indé belge, issus de Girls in Hawaï, Venus et Sharko.
Cet opus, aux compositions impressionnistes et aux textes oniriques en français chantés d’une voix douce, lui permet de multiplier les expériences scéniques, notamment en Espagne, où l’album rencontre un joli succès.
Après ce premier disque pop, notre collaboration s’est poursuivie avec succès grâce au single “Au revoir mon amour” que nous avons co-écrit en 2015 pour mon album “Eléor”. C’est avec des textes très travaillés et un don mélodique que Laetitia Velma se distingue comme une personnalité à part entière au sein de la scène de la chanson française.»
Dominique A