RICH OSTRACO

Les Inséparables
Collection en verre marin Glaz

21 septembre 19 octobre 2018

Rich designers & Ostraco Atelier Lucile Viaud

Du 21 Septembre au 19 Octobre 2018, nous avons réuni des artistes designers pour exposer ensemble leurs créations dans un même exposition : un dispositif lumineux et une collection de Pots en verre marin.
Les Inséparables, des designers RICH lighting design : Isabelle ROLLAND et Christophe HASCOËT
& La collection POT en verre marin Glaz et les recherches en verrerie développées par l’atelier Lucile VIAUD

LES INSÉPARABLES

“Au-delà du seul phénomène du métamérisme, c’est le dialogue entre émetteur et récepteur qui nous intéresse, aussi bien l’expression de la matière blanche sous la lumière blanche, que l’espace qui se crée par les couleurs et ombres projetées.”

Les Inséparables est une lampe à poser où le mot « lampe » s’entend davantage comme « lumière » en référence à la polysémie du mot light dans Table Light en anglais. Emetteur et récepteur, cette lampe à poser est aussi bien un objet contemplatif qu’un luminaire produisant un espace, une ambiance colorée.

Les deux modèles proposés par les rich designers, lumières blanches ou lumières colorées, explorent ces effets de nuit tout en pensant à la présence de l’objet de jour, une narration continue dans le temps.

La lampe à poser Les Inséparables se décline en deux versions :

Modèle couleurs dynamiques :
Bois de noyer / peinture 6 couleurs / projecteur RVB / télécommande / séquences dynamiques.
Diamètre : 120mm Hauteur : 665mm / distance minimum 30 cm

Modèle blancs changeants :
Bois de noyer / peinture blanche mat / projecteur blancs changeants / télécommande / variations.
Diamètre : 120mm Hauteur : 665mm / distance minimum 30 cm

Les deux éléments en bois de noyer, formes tête bêches et indissociables, l’une peinte l’autre source de lumière fabriquent dans la mise à distance de ses deux parties, une résonance : un pépiement multicolore ou un bruissement sourd. Ces images sonores et visuelles nous inspirent aussi une présence familière et vivante.

Les éléments en bois sont réalisés artisanalement à la Tournerie d’Argenton à Argentonnay par Thierry Marolleau, les têtes sont peintes par l’artiste urbain Edwin Donnart WIDE à Nantes.
La lampe à poser Les Inséparables est une coédiotion Rich/MIRA, elle est signée et numérotée.

RICH designers
communiqué de presse

Collection POT et recherches en verrerie

“À travers son projet intitulé Ostraco, la designer défend l’idée que toute matière peut se révéler être d’exception, et particulièrement que la notion de déchet n’existe pas. Les collaborations sont l’essence même du projet qui se situe à la croisée du design, de l’artisanat, de la science et de l’art..”

À travers son projet intitulé Ostraco, la designer défend l’idée que toute matière peut se révéler être d’exception, et particulièrement que la notion de déchet n’existe pas. Les collaborations sont l’essence même du projet qui se situe à la croisée du design, de l’artisanat, de la science et de l’art.
Depuis novembre 2014, Lucile Viaud interroge la capacité du design à proposer de nouvelles voies de valorisation pour les coproduits générés par la filière halieutique.
Partant du constat que leur composition moléculaire permettait de les intégrer dans un grand nombre de matériaux, la designer a cherché pendant plusieurs mois à exploiter leurs potentiels techniques et esthétiques afin de concevoir de nouveaux matériaux biosourcés marins.
Carapaces, coquilles, algues et arêtes ont ainsi fait l’objet d’une recherche expérimentale pour donner naissance à deux matières nouvelles : le plâtre de mer et le verre marin.
Grâce au soutien de l’usine de Kervellerin (Morbihan), la première collection Pot en verre marin Glaz a été prototypée au printemps 2017 au Cerfav, partenaire technique et scientifique du projet. C’est la coquille d’huître qui est mise à l’honneur dans cette collection soufflée artisanalement.

C’est en Bretagne que la designer nourrit son univers et va à la rencontre des acteurs de la filière halieutique (pêche et aquaculture). Avec eux, elle partage la volonté de trouver des voies différentes de valorisation pour les coproduits marins.
En privilégiant les savoir-faire ancestraux et la fabrication en petite série, Lucile Viaud préserve toute la diversité rendue possible par la richesse des coproduits et par les techniques employées. Elle souhaite ainsi développer ses collections en fonction des espèces, saisons, provenances… et replacer le matériau au cœur de l’objet dans un territoire.
Ostraco est une démarche globale dont la volonté est de maîtriser l’objet, des particules qui le composent jusqu’à l’impact qu’il est capable de créer en tant qu’élément sensibilisateur auprès de son usager.

“Naturellement coloré et micro-bullé, le verre marin Glaz est le premier verre développé par l’Atelier Lucile Viaud pouvant se travailler selon les techniques traditionnelles verrières.”

PLÂTRE DE MER
Le plâtre de mer est composé de coquilles, carapaces et arêtes de poisson. Il se décline en autant de couleurs que d’espèces de coproduits disponibles sur le territoire. Le minéral de la coquille se retrouve dans sa texture et son odeur douces. Le plâtre de mer est mis en forme par moulage.

VERRE MARIN OPALE
Né en 2015 d’une expérimentation autour des arts du feu, le verre marin Opale rappelle le corail ou le sable par sa texture poreuse. Sa couleur évolue entre le vert d’eau et le céladon selon la cuisson utilisée. La technique développée par l’atelier, hybridation entre verre et céramique, donne au verre marin Opale un rendu translucide à la lumière.

VERRE MARIN ABYSSE
Recherche en cours soutenue par la Fondation Sophie Rochas
La version Abysse du verre marin surprend par sa brillance, son noir profond, marbré de vert foncé. C’est grâce à l’écomusée de Plouguerneau que ce verre peut exister : chaque année, l’association organise la fête du goémon pour témoigner auprès du public de l’histoire du métier de goémonier et de la pratique ancienne du brûlage du goémon.
À cette occasion, quelques kilos de soude de goémon sont produits sur la dune et donnés à l’Atelier pour la fabrication du verre Abysse.

VERRE MARIN GLAZ
La collection POT Ostraco se compose de 7 pièces combinables et empilables.
Le Glaz, du vieux breton Glas, est la nuance située entre le vert et le bleu utilisée pour décrire les différentes teintes que peut prendre la mer en Bretagne.
De la même manière, le verre marin change de couleur en fonction de l’environnement dans lequel il se trouve (espace, lumière, supports..)
Naturellement coloré et micro-bullé, le verre marin Glaz est le premier verre développé par l’Atelier Lucile Viaud pouvant se travailler selon les techniques traditionnelles verrières.

Atelier Lucile Viaud
exposition diatomées

Pour la soirée de vernissage Rich Ostraco, le groupe Mohair nous a fait le plaisir d’un concert à l’espace MIRA.

Formé en 2016, le quartet nantais (clavier, guitare, basse, batterie) compose une fibre sonore psyché-rock, aérienne et lumineuse.
Les cinq titres du premier EP du groupe ” La Une” (sorti en décembre 2017), façonnés dans les étoffes soyeuses du surf-rock-californien et du krautrock allemand, s’adonnent aux effets et aux mélodies narratives.

Batterie: Romain Couillaud
Guitare/composition: Julien Francheteau
Clavier: Delphine Salaûn
Basse: Vincent Saout


Vous pouvez écouter et télécharger l’album sur mohairmusic.bandcamp.com

écouter

Lucile Viaud

Diplômée de l’École Boulle, artiste-chercheure installée au sein du Laboratoire Verres & Céramiques de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (ISCR), Lucile Viaud explore le lien intime entre paysage et matière. Héritière dans sa démarche des techniques primitives de fabrication et de mise en forme du verre, elle s’attelle à la transformation de coproduits locaux en verres naturels, défendant l’idée que « toute matière délaissée puisse se révéler être d’exception ». Lauréate du prix Design Émergent des Grands prix de la ville de Paris 2018, Lucile Viaud oeuvre pour sensibiliser au travers de projets de différentes envergures à la préservation de nos ressources naturelles et de notre patrimoine.

Au contact des autres chercheurs de l’ISCR, Lucile Viaud étudie l’influence de la provenance des matières premières qu’elle recense sur les verres obtenus. Un dialogue quotidien est ainsi engagé avec l’équipe vers l’objectif commun de développer les liens art-science. Tout particulièrement, de la collaboration avec Ronan Lebullenger naissent divers travaux de recherches : caractérisation des verres naturels, traitement des mousses de verres etc.

Lucile Viaud collabore avec MIRA depuis 2018, nous lui avons consacré deux exposition : Ostraco/Rich en 2018 et Diatomées en 2020.

Rich Isabelle Rolland & Christophe Hascoët

En croisant leurs expériences en architecture, graphisme, design et éclairage, Isabelle et Christophe ont développé depuis 20 ans une spécificité orientée vers la lumière : mise en lumière architecturale, intérieure et extérieure et développement d’objets-éclairants.
L’histoire des rich débute en 1996 à Paris où Christophe est directeur artistique de l’agence Yann Kersalé et Isabelle assistante d’édition pour les éditeurs Sens & Tonka. En 1998, l’architecte Annabel Karim Kassar leur confie plusieurs projets dont la mise en lumière d’un petit palais ottoman à Beyrouth. L’expérience est un succès et en 2003 ils créent tous les trois Caï Light à Beyrouth, une société de mise en lumière et de design d’objets lumineux. Depuis Beyrouth puis Dubaï en 2009, ils développent une collection d’objets remarquée par la presse internationale. Leurs clients sont alors entre autres : Ralph Lauren à New-York, SLS Hôtel Beverly Hills à Los Angeles, le restaurant Sketch à Londres, British Council à Tunis et Beyrouth, Pollini à Milan et Paris, La Maison Champs Elysées à Paris, ou Circus Hôtel à Berlin…
Après ces années passées à Paris et au Proche-Orient, ils installent leur agence de conception-lumière à Nantes, dans le quartier des Olivettes.
Leur travail s’appuie sur leurs expériences à l’étranger et sur les savoir-faire français. Le sens de l’intervention et l’intuition restent leurs moteurs de conception. Leur démarche consiste à considérer toutes les contingences, à examiner les topographies, à s’interroger sur les modèles et leur histoire propre, afin de produire une vue juste, poétique, résonnante, intégrant ou rejetant les particularités relevées, évitant les concepts trop déterminés au profit d’un ensemble de touches successives. Leur travail est conduit par la volonté de combiner technologie, économie et usages à la dimension poétique du projet et de l’objet.

www.rich-designers.com