— 15 mars 2017

ICI(ICE)
Clémentine Page
Oriane Gesmer

ICI (ICE)

ici[ice]un duo poétique et burlesque, un concert dansé ou une danse concerté, avec Oriane Germser à la danse et Clémentine Page à la musique.
ici[ice] une scénographie graphique et épurée, laissant à la narration une part abstraite. Ainsi l’histoire n’a pas un bout et un bord et chacun peut y faire son propre voyage.
Les symboliques, nombreuses, sont autant d’espaces où le spectateur peut se reconnaître, se retrouver, s’abandonner et se perdre.

Ce spectacle est une succession de petits tableaux abstraits immergés dans un décor polaire, une succession de vagues plus ou moins hypnotiques qui entraînent le public dans la contemplation.
Elles sont deux et une à la fois. Elles racontent cet instant d’un quotidien qui bascule. Ce moment où la fenêtre s’ouvre… et où l’on prend le large.
La voix et le corps vont de pair comme s’il ne s’agissait que d’une seule personne.
C’est un sauvetage intime, un voyage absurde qui n’a pas d’autre sens que celui de prendre une grande bouffée d’air frais.
Un peu comme si l’on mangeait un bonbon La Vosgienne.
Il en faut peu pour se croire en vacances pour Marie-Amédée.
La glace se brise et va se laisser fondre… C’est un cheminement, un parcours initiatique qui dévoile avec douceur cette folie polaire, bipolaire.
Elle plonge dans cette mer glacée, ici[ice] est un craquement, une bulle d’air, un besoin imminent de fraîcheur.

C’est un sauvetage intime, un voyage absurde qui n’a pas d’autre sens que celui de prendre une grande bouffée d’air frais.
Un peu comme si l’on mangeait un bonbon La Vosgienne.

minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit. Lorem ipsum accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

ICI (ICE), filmé dans le Finistère Nord.

Oriane Gemser

Danseuse contemporaine de formation, Oriane Germser est curieuse d’une danse expressive et des images poétiques que le corps crée.
Elle fait exister des personnages qui lui sont propres, elle parle d’elle et de tous ses autres qui l’habitent et elle parle avec le corps parce qu’elle trouve cela plus pratique, et plus beau aussi.

 

Clémentine Page

Clémentine Page rêve d’être un couteau suisse, après s’être consacrée à la couture pendant les 10 dernières années, elle se plonge depuis dans son univers personnel entre musique et arts plastiques.
Elle nous invite dans un monde entre deux eaux en interrogeant dans son travail les limites entre l’abstraction et la réalité, du point de vue des mots choisis ou plastique. Entre humour et gravité, elle esquisse des métaphores de la vie.
“Le risque est ma ligne de mire. Aller là où je ne pensais pas aller, me laisser surprendre par toutes les formes, les sons, les mots nouveaux. Aborder la musique, la chanson, la vidéo, les arts plastiques de la même façon: une matière à modeler.
Toujours entre 2 eaux, aux portes de l’abstraction et de la réalité.”
Clémentine poursuit sa route avec Hache-Paille en duo avec Piergiacomo Costi, un mélange de morceaux rock en français et d’oscillations électro : basse/batterie/chant