Laurent Batard

Artiste plasticien

Nantes

Collage, peinture, photographie

Laurent Batard est un artiste plasticien nantais. Il travaille sur la notion de traces et de compositions. Très attaché au développement du regard, de l’acte d’observer avec attention et de la possibilité de représenter de nombreuses finesses souvent ignorées de notre quotidien, altérations du temps sur la matière, jeux de cadrages devenant énigmatiques, rapport de matières contrastées, il considère la peinture et la photographie comme étant très complémentaires et parfois même conjointes dans leur capacité à révéler le «presque visible», ce qui pourrait échapper à nos traversées routinières.

Série Dépaysage CAP FRÉHÉL

Série Dépaysage  CAP FRÉHÉL / technique mixte – épreuve photographique calibrée, résine, peinture à l’huile – / 24 x 30 cm

disponible

Il considère la peinture et la photographie comme étant très complémentaires et parfois même conjointes dans leur capacité à révéler le «presque visible», ce qui pourrait échapper à nos traversées routinières.

Série de collages ALEAS

ALEAS / Technique mixte / 25 x 31 cm

disponible

Très attaché au développement du regard, de l’acte d’observer avec attention et de la possibilité de représenter de nombreuses finesses souvent ignorées de notre quotidien, altérations du temps sur la matière, jeux de cadrages devenant énigmatiques …

Série Aléas PONT DE L’A28

Série Aléas PONT DE L’A28, NEUVILLE-SUR-SARTHE / Épreuve photographique calibrée /  30 x40 cm

disponible

Laurent Batard

Né en 1970, et après une formation à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art (Olivier de Serres) puis à l’Ensad (école des Arts déco) à Paris et un parcours dans le graphisme dans le domaine institutionnel et muséal (agence Jean Widmer) puis en tant qu’indépendant, Laurent Batard enseigne pendant plus de quinze ans tout en développant des projets artistiques dans le domaine de la peinture et de la photographie.

Installé désormais à Nantes depuis trois ans, il enseigne et prolonge son travail plastique en travaillant plus spécifiquement sur la notion de traces et de compositions. Très attaché au développement du regard, de l’acte d’observer avec attention et de la possibilité de représenter de nombreuses finesses souvent ignorées de notre quotidien, altérations du temps sur la matière, jeux de cadrages devenant énigmatiques, rapport de matières contrastées, il considère la peinture et la photographie comme étant très complémentaires et parfois même conjointes dans leur capacité à révéler le «presque visible», ce qui pourrait échapper à nos traversées routinières.